Le nom et le logotype

 

Le nom Thello est court, direct et chaleureux. Il est construit à partir du mot Train (Treno en italien) et du mot Hello, comme un condensé du voyage en train, simple, accueillant, informel et agréable. Le logotype Thello est à l’image de la promesse de service : l’essentiel, bien fait. Pas d’envolée lyrique ni de superflu sophistiqué. Une typographie fiable, lisible, accessible. Un logo basique et bien fait, à même de durer sans se démoder. Un symbole capable de vivre de manière autonome, évoquant la roue du train. Des couleurs sérieuses et vivantes, rappelant les couleurs des sociétés fondatrices (gris et rouge de Veolia Transport, vert de Trenitalia).

thello_logo02

 

Un bonheur aussi grand que rare : c’est le meilleur nom et le meilleur logo que nous avons créé pour cette compagnie. Nous sommes toujours fébriles quand plusieurs créations sont présentées à un Comité de Direction et que nous avons une vraie préférence pour l’une d’entre elles. Afin d’appuyer notre recommandation, nous avons mis en place une grille d’évaluation des créations, elle permettait notamment de rappeler les contraintes à intégrer pour créer une marque de qualité. En résumé, chaque marque (nom + logo) était évaluée sur :
– sa pertinence par rapport à l’offre (train de nuit, train de jour, grande vitesse et intercités, Europe, service basique et bien fait, accessible, simple, chaleureux)
– sa différence par rapport à la concurrence (train, avion)
– ses qualités techniques (version noir et blanc, facilité et coût d’application, capacité à être appliqué de manière durable et qualitative sur tous supports et avec toutes les techniques de marquage).
– sa capacité à durer (en d’autres termes, hors tendance, ne suivant pas les modes du moment… volume 3D, effet liquide ou métal, dégradés, transparences, et tout ce qu’Illustrator peut nous proposer de bon marché !).

Cela fait 9 mois que je vis avec Thello, et pour moi, cette marque est comme un personnage, avec son caractère, son style, ses petits caprices et ses douces attentions. Les écrivains disent parfois que leur personnage leur échappe à un moment donné, Thello commence à m’échapper et j’aime l’observer (été 2012).